Réforme agricole en Inde : la volte-face électoraliste de Modi

Article réservé aux abonnésLe Premier ministre a annoncé ce vendredi le retrait de trois lois très controversées, à l’origine d’un vaste mouvement de protestation qui a duré quinze mois et fait au moins 700 morts. La tenue d’élections régionales en 2022 explique ce revirement.

Manifestation à New Delhi, le 26 janvier. (Altaf Qadri/AP)

par Sébastien Farcis, correspondant à New Delhi
publié le 19 novembre 2021 à 16h38

Après quinze mois de siège de la capitale, c’est la victoire pour les paysans. Aux trois points d’entrée de New Delhi, où des dizaines de milliers d’agriculteurs campent depuis plus d’un an à tour de rôle, les pétards ont explosé ce vendredi matin et des manifestants aux mines fatiguées se sont lancés dans des danses spontanées. A 9 heures, le Premier ministre, Narendra Modi, a annoncé solennellement, dans un discours télévisé, qu’«il n’avait pas réussi à convaincre un petit nombre d’agriculteurs» et donc qu’il «retirait les trois lois» controversées, adoptées par le Parlement en septembre 2020.

Source: https://www.liberation.fr/international/asie-pacifique/reforme-agricole-en-inde-la-volte-face-electoraliste-de-modi-20211119_5GERWSR74RCD7MAWJX4MOF5W6A/

  • 1,110